SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

Méfiez-vous de la nouvelle plateforme du ministère de la Santé… Vos données personnelles sont avec Hezbollah

Il n’est pas clair pour ceux qui viennent au Liban la nécessité de la nouvelle plate-forme du ministère de la Santé pour réglementer le paiement de la PCR, c’est-à-dire 30 $, à partir du 10 janvier.

Il est d’usage que ce coût soit payé dans le prix du billet du voyage sans entrer dans les détails spéciaux du passager
Une deuxième circulaire exigeant la divulgation des données personnelles du passager, telles que l’envoi de sa photo personnelle, de son numéro de téléphone et de son adresse personnelle, sera mise en œuvre à compter du 15 décembre, émise par la Direction générale de l’aviation civile du Liban demandant l’enregistrement sur la plate-forme du ministère ainsi que le mophpass en préparation de l’obtention d’un laissez-passer, mais ce site ne respecte ni n’applique les lois sur la protection de la vie privée.

Une autre question se pose : pourquoi le ministère de la Santé n’a-t-il pas remis ces tâches à la plateforme d’impact de l’Inspection civile, dont l’infrastructure est utilisée dans la campagne de vaccination depuis février 2021 et qui est actuellement utilisée pour s’inscrire à un réseau de soutien à la protection sociale, et qui s’engage à respecter les normes de sécurité les plus élevées et à préserver la confidentialité et l’intégrité des données. Les données collectées sur diverses applications de plate-forme sont cryptées , stockées sur des serveurs sûrs et protégés de l’Autorité Ogero de telle sorte que leur disque est pratiquement impossible.

Qui protège les Libanais ?

Du ministère des Affaires étrangères et de la fuite de données d’expatriés sans explication aux expatriés, au ministère de la Santé et à la publication de circulaires sans transparence ni légalité, c’est ainsi que la vie privée de l’être humain au Liban est violée et que la confiance se construit entre lui et son État défaillant.