SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 25 September 2022, Sunday |

Ô Rafik Hariri… tu manques à la patrie!

Personne ne peut nier, sauf les ennemis du Liban, que le pays a besoin du martyr Rafik Hariri, le compagnon de la modération, le compagnon de la reconstruction et du progrès, le compagnon de la souveraineté de l’occupation sous toutes ses formes.

Le pays ne se serait pas effondré comme son effondrement tragique aujourd’hui si le Premier ministre Rafic Hariri était encore en vie. La vraie politique de Hariri est celle qui adhère aux constantes arabes et aux choix nationaux, et c’est celle qui n’offre pas de prix gratuits aux opposants et ennemis, ni concessions injustifiées.

C’est la même qui n’aimait pas les tyrans d’Iran, de Syrie et du Liban, alors ils ont convenu à l’unanimité de se débarrasser d’elle, et chacun d’eux a planté son poignard dans la poitrine de Hariri, le martyr est parti et la patrie est morte.

Aujourd’hui, il faut mettre l’accent sur l’importance de poursuivre cette politique, sur les mêmes règles du martyr, avec toutes les règles, constantes et interdits qu’elle comportait, pour sauver de la mort notre cher Liban et son bon peuple.

Certains Libanais ne connaissaient pas la valeur de Hariri jusqu’à sa mort, et ils ont perdu sa politique vraie et ouverte au monde entier.

Ses ennemis l’ont insulté, l’ont tué et ont transformé le beau Liban en un Liban de renseignement et de milice raté.

Nous voulons une vraie politique Hariri qui extirpe le Liban de la menace des milices de redevenir un État au temps de l’État.