SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 15 August 2022, Monday |

Pas de gouvernement avant la fin du mandat?

Le Premier ministre désigné Najib Mikati est entré en toute confiance au palais de Baabda hier, moins de 24 heures après les consultations non contraignantes, armé d’une formation qu’il a écrit à la main dans la nuit pour la remettre au président de la République dans la matinée.

La liste des 24 ministres est une version révisée du gouvernement intérimaire avec de nouveaux ministres, et elle est aujourd’hui dans la cour du président Aoun.

Et il peut être difficile de prédire la nature de la prochaine étape sur la route de la naissance d’un nouveau gouvernement avant de faire attention à la réaction du cher gendre Bassil, d’autant plus que le changement a touché le portefeuille énergétique qui a été confié à Walid Sennou au lieu de Walid Fayyad!

Mikati n’a pas adopté le principe d’une rotation globale. Le ministère des Finances est resté dans la part de la communauté chiite, avec la nomination de Yassin Jaber à la place de Youssef Khalil, c’est-à-dire qu’il est resté avec l’équipe proche du président désigné…

Le mandat acceptera-t-il qu’un certain portefeuille, comme l’énergie, soit retiré de l’équipe du président, et que d’autres portefeuilles, comme les finances et l’intérieur, restent entre les mains d’une équipe particulière?

Quant à la fuite du projet de formation, certains ont considéré qu’il s’agissait d’un comportement intentionnel visant à saboter le processus de formation.

Le drame, après tout cela, c’est que le pays supporte seul les conséquences de ces politiques!