SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 24 September 2021, Friday |

Pas d’eau dans la maison…

Une nouvelle crise s’est ajoutée à la liste des crises que connaît ce pays affligé, ajoutant un nouveau problème qui prive les Libanais de leurs droits les plus élémentaires.

Aujourd’hui, ils sont menacés par des coupures d’eau, des coupures d’eau ayant commencé il y a deux semaines dans certaines régions.

L’UNICEF a annoncé que la plupart des pompes à eau cesseront progressivement de fonctionner, en raison de l’impossibilité de recevoir du diesel des installations et des compagnies pétrolières pour sécuriser l’électricité, et ainsi faire fonctionner des pompes et des générateurs dans tout le pays dans les prochains jours.

De nouveaux décès menacent les Libanais, si quatre millions de personnes sont obligées de recourir à des sources d’eau dangereuses et coûteuses, cela mettra en danger la santé publique.

Avec l’augmentation des maladies et des épidémies, et l’augmentation du nombre de cas de corona.

L’UNICEF tire la sonnette d’alarme, et en n’évitant pas cette crise, le Liban reviendra au Moyen Âge.

Les consciences endormies se réveilleront-elles, ou les foyers des Libanais deviendront-ils vraiment des pigeons morts !