SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

Perturbations et mouvements à venir… « les fonctionnaires sont irresponsables »

Quatorze jours, et cette année, qui a porté suffisamment de crises qui ont affligé les Libanais, se termine à la suite de l’effondrement économique et de l’effondrement de la livre libanaise à la suite de la hausse record du taux de change du dollar, à la lumière de l’absence totale et complète des fonctionnaires « non responsables » qui ont contribué à assécher les différents secteurs du pays.

Et nous voici aujourd’hui, témoins de ce qui est attendu, de la désintégration de tous les secteurs, car ils se sont effondrés et ne sont plus en mesure de continuer ou de faire face, de sorte qu’une série de grèves et de protestations ont commencé dans la plupart des secteurs successivement, du secteur des transports terrestres aux employés d’Alfa et de Touch, en passant par les travailleurs et les utilisateurs de l’Electricité du Liban, jusqu’aux employés des hôpitaux publics, qui ont décidé de faire grève à part entière à partir du début de la nouvelle année.

Ce qu’il faut, c’est une vie décente, c’est-à-dire les droits les plus simples d’un citoyen. Quant aux parties prenantes chargées d’apporter des solutions et de prendre toutes les mesures nécessaires pour améliorer la situation actuelle… ce qu’on entend ici, c’est le gouvernement… alors, d’où vient-il de tout cela? Il trébuche en relançant ses sessions pour ajouter à la « boue » des crises vivantes, car le Hezbollah et ses alliés considèrent le gouvernement comme un rempart de béliers politiques, de sorte qu’ils s’abstiendront d’assister aux sessions si leurs conditions ne sont pas mises en œuvre, ni la situation économique désastreuse, ni la détérioration de la situation de vie, ni les infrastructures délabrées, ni même l’épidémie de corruption financière et administrative et rien n’est plus important que les intérêts et les revendications du parti dans le pays.