SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 24 May 2022, Tuesday |

Quel est le taux de chômage actuellement au Liban?

Une nouvelle étude lancée par l’Administration centrale des statistiques en coopération avec l’Organisation internationale du travail présente les résultats de la mise à jour de l’enquête sur la population active au Liban pour l’année 2022.

Le processus de collecte de données pour l’enquête s’est étendu du 27 décembre 2021 au 31 janvier 2022.

Entre 2018 et 2019, le taux de chômage au Liban est passé de 11,4 % à 29,6 % en janvier dernier.

L’étude indiquait que « près d’un tiers de la population active était au chômage » début 2022, notant que le taux de chômage des femmes est plus élevé que celui des hommes.

Selon l’enquête, qui comprenait un échantillon de 5444 familles de différents gouvernorats, « L’emploi informel, c’est-à-dire celui qui n’est pas suffisamment couvert par des dispositifs formels et des systèmes de protection, représente désormais plus de 60% de l’emploi total au Liban.

Quant au taux de chômage par gouvernorat, il a augmenté dans chacun d’eux, sans exception.

Le gouvernorat de Baalbek-Hermel a connu la plus forte augmentation du taux de chômage, qui a enregistré environ 30 %, passant de 11 % en 2018-2019 à 7,40 % en 2022.

Il est suivi des gouvernorats du Sud-Liban et de la Bekaa.

Les résultats de l’enquête ont montré que 30 % des chômeurs étaient à la recherche d’un emploi depuis plus de deux ans.

En plus de 19% pour une période s’étendant entre un et deux ans, ce qui signifie qu’environ la moitié des chômeurs en 2022 sont issus des rangs du chômage de longue durée qui dépasse un an.

Côté santé, 6,55% des citoyens n’ont pas bénéficié d’une assurance maladie en 2018-2019, et leur pourcentage est passé à 49% cette année, la première fois en 10 ans que ce pourcentage baisse.

Ainsi, le nouveau parlement doit se concentrer sur la recherche de solutions pour arrêter l’hémorragie du chômage et de l’immigration, et la nécessité d’adopter des lois liées à l’assurance maladie, sinon la situation sera bien pire dans les mois à venir.