SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 October 2022, Saturday |

Quelle est la puissance de l’arsenal militaire russe par rapport à l’arsenal ukrainien ?

Pour le sixième jour consécutif, l’invasion russe de l’Ukraine se poursuit.
Les Russes ne sont pas encore parvenus à contrôler la capitale, Kiev, malgré la supériorité de l’arsenal militaire russe sur celui de l’Ukraine.

Nous commençons par disposer les deux armées de manière globale

La Russie possède la deuxième plus grande armée après les États-Unis.
En revanche, l’Ukraine se classe au 22e rang. Malgré cette énorme différence de force, l’armée ukrainienne reste inébranlable face à l’invasion massive russe.

L’armée de l’air

La Russie possède environ 4 200 avions de guerre et utilise actuellement 772 avions de combat, 739 avions d’attaque et 544 hélicoptères d’attaque.

Quant à l’armée ukrainienne, elle ne dispose que de 318 avions de guerre.

L’armée terrestre

les Russes disposent d’environ 12 000 chars, contre environ 2 600 pour les Ukrainiens, et 30 mille véhicules blindés russes contre 12 mille ukrainiens.

En ce qui concerne les lance-roquettes, les Russes disposent de 3 400 lanceurs, contre 500 pour l’armée ukrainienne.

La puissance navale

Les Russes surpassent largement les Ukrainiens.

La plus importante aide militaire à l’Ukraine pour faire face à l’invasion russe

– 350 millions de dollars fournis par les États-Unis comprend de nouveaux moyens militaires et de défense.
– 1 000 lanceurs de missiles antichars et 500 missiles sol-air Stinger fournis par l’Allemagne.
– Les Pays-Bas ont fourni 50 armes antichars de fabrication allemande à l’armée ukrainienne, en plus de 200 missiles anti-aériens Stinger.
– Quant à la Belgique, elle a annoncé son intention d’envoyer 2000 armes automatiques et 3800 tonnes de carburant.
– En plus d’une aide militaire supplémentaire de la France, de la République tchèque et d’autres pays occidentaux.

Sur le plan économique, des sanctions sont toujours imposées à la Russie par la plupart des pays. L’Allemagne, la Grande-Bretagne, l’Italie, le Canada, les États-Unis, la France et la Commission européenne ont tous convenu de nouvelles sanctions financières sévères contre la Russie, y compris la déconnexion de certaines banques russes du système financier SWIFT.

Si les 72 heures que Poutine s’est fixées pour occuper Kiev se prolongent et qu’il n’a pas atteint son objectif jusqu’à aujourd’hui, et plus la bataille se poursuit, plus la position russe deviendra difficile. Assisterons-nous dans les prochains jours à un retrait russe des terres ukrainiennes, ou l’ours russe va-t-il tout dévorer pour atteindre son objectif ?