SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Qu’est-ce qu’on attend du Liban… la démission de Kordahi ou du gouvernement Mikati?

Chaque heure de retard dans la résolution de la crise avec les pays du Golfe fera exploser la situation.

Ce qui était accepté par les excuses de Qardahi ne l’est plus, et l’intransigeance du système en place en retardant les solutions a rendu la démission de Qardahi inutile.

La preuve la plus évidente en est le tweet de l’ambassadeur saoudien, Walid Al-Bukhari, qui a déclaré : Le pécheur ne commet le péché qu’avec une volonté cachée.  »

Il a joint son tweet avec le hashtag, Gibran Khalil Gibran.

Selon les sources, le tweet intervient dans le cadre d’une réponse aux politiques hostiles envers le Conseil de coopération du Golfe.

L’information indiquait, à Sawt Beirut International, que le gouvernement libanais attend une réponse des Etats du Golfe, si la démission de George Kordahi va l’obliger à retirer ses procédures de retrait des ambassadeurs.

La partie américaine a transmis la question du gouvernement à Riyadh, et elle n’a encore reçu aucune réponse.

En ce moment, les regards sont tournés vers l’Écosse, où se tient le sommet sur le climat, et sur ce que proposera la démarche du président Najib Mikati. Les sources révèlent que des rencontres internationales et arabes seront organisées par le Premier ministre lundi et mardi, notamment avec le président français et le ministre américain des Affaires étrangères. Il ne sera pas bien accueilli par les responsables du Golfe.

Si les efforts de Mikati avec l’Occident et les Arabes ne parviennent pas à résoudre la crise, Mikati sera confronté à deux options, dont les plus amères sont : la démission, avec tous les revers qu’elle entraînera à l’intérieur du Liban, ou le limogeage de Georges Kordahi, ce qui conduira inévitablement à la démission des ministres du Hezbollah.

Dans les deux cas, le gouvernement entrera dans la phase de conduite des affaires et les élections législatives seront perdues.

Alors que le monarque saoudien, le roi Salman bin Abdulaziz, était en contact avec l’émir du Kuwait et le monarque bahreïni pour exprimer sa gratitude pour leur solidarité avec l’Arabie saoudite.

Le porte-parole officiel des Houthis, Muhammad Abd al-Salam, a publié dans un tweet deux photos de Kordahi, utilisant le hashtag Oui Georges Kordahi, la guerre au Yémen est absurde.

En somme, jusqu’à présent, ni Kordahi ne démissionnera, ni Mikati n’est prêt à démissionner sans le consentement français et américain.

Comment la crise se terminera-t-elle et ses fragments atteindront-ils la situation sécuritaire et les élections?