SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 February 2023, Thursday |

Qui est le responsable de l’annulation du projet de l’hôpital à Mashta Hassan? C’est ce que des sources du ministère de la Santé ont révélé.

Beaucoup de discussions ont lieu récemment à Akkar sur le projet de construction d’un hôpital dans le village de Machta Hassan qui devait être construit dans ce village, mais une décision du ministre de la Santé Hamad Hassan a ordonné le transfert du projet de Machta Hassan à Akroum.

Le comité de suivi du projet de l’hôpital de Machta Hassan a confirmé son refus d’essayer de marginaliser et de contourner les décisions officielles qui ont été approuvées à l’avance par les donateurs, exprimant leur mécontentement face aux décisions incorrectes qui ont été prises récemment,Dans une interview accordée au correspondant de Sawt Beirut International, Ghassan Farran, Raed Dandachi(Membre du Comité de suivi de l’hôpital Machta Hassan) a été surpris de cette chose.« Nous avons soumis notre objection au ministère de la Santé, en plus d’un dossier scientifique, la ville de Mashta Hassan est une zone centrale d’Akkar, desservant un vaste environnement, d’un point de vue démographique le site proposé ne couvre pas plus de 30 000 personnes, tandis que le site de Machta Hassan couvre plus de 100 000 personnes », a-t-il déclaré.

Dandachi a confirmé que« Notre objectif est le développement, pas politique, mais déplacer la construction de l’hôpital ailleurs peut avoir des motifs politiques que nous ne connaissons pas », a-t-il déclaré.

Des sources du Ministère de la santé ont confirmé à « SatBeirut International » que le transfert du projet avait été effectué par une décision du donateur et n’avait rien à voir avec cette décision du Ministre Hassan, et les sources ont refusé d’avoir des objectifs politiques, et après avoir parlé des efforts déployés par la population de la région pour rencontrer le Ministre de la santé et le convaincre de revenir sur sa décision, les sources ont souligné que l’objection au projet devrait être formulée par l’intermédiaire des députés de la région élus par le peuple et qu’aucune objection n’avait été enregistrée par eux à ce jour.