SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

Rafik Hariri… le musulman et le chrétien

C’est ainsi que nous a divisé Sykes-Picot, « Le Grand Liban », par la peur de la démographie et des affiliations. La géographie cruelle nous a appris à compter les sectes par les nombres et non par la valeur de la citoyenneté, en nous programmant à attendre d’être dominé part l’autre… Cela ne fait pas partie de l’inconscient collectif, mais plutôt de la conscience de l’appartenance à la patrie. Dès le premier instant de son émergence sur la scène politique dans les années 90, Rafik Hariri a fait face aux guerres d’abolition les plus difficiles, des obstructions législatives à la diabolisation économique… Mais la plus douloureuse d’entre elles est venue des « tribus nazies libanaises », qui aiment intimider les l’autre et maintenir les gens dans une vie d’abris et de barrières, même si ce n’est que mentalement.

« Regardez les palmiers sur l’autoroute de Jounieh », signes de l’au-delà, Rafik Hariri a acheté des terres de dotation à Kaslik, Hariri islamise le Liban… Des slogans comme des marques ont été commercialisés avec la ruse du complot et la malice du politique.

Mais la guerre a deux faces, et il a décidé de ne pas leur donner le plaisir du second parti, ce sont eux qui se sont retranchés dans les guerres d’abolition, ce sont eux qui ont brûlé leurs régions et se sont enfuis.

C’est Rafik Hariri qui a été apprécié par le Vatican. Rafik Hariri, dont les ressources humaines à la télévision, le journal, Solidere, Banque MED, et même ses conseillers principaux – ne connaissaient aucune affiliation à une secte. Rafik Hariri, qui a construit sa résidence dans les profondeurs du Kesrouan A Faqra, il a construit des autoroutes et planifié des projets dans des zones à majorité chrétienne qui ont résolu de nombreux problèmes. Il s’agit de Rafik Hariri, qui avait une excellente relation avec Bkerké et le patriarche Mar Nasrallah Boutros Sfeir, et c’est le même qui l’a dit clairement et sans équivoque à feu Samir Franjieh, il n’y a pas de futur gouvernement sans une rencontre avec Qornet Shahwan. Et tout cela sans compter les milliers d’étudiants chrétiens qui ont reçu des bourses de son institution sociale.

C’est Rafik Hariri, le modéré qui appartient à une nation qui voulait un mode de vie et pas seulement la coexistence, qui a dit qu’un chrétien modéré est plus proche de moi qu’un musulman extrémiste. C’est lui qui a enduré les coups les plus durs des démagogues nazis, celui-là même qui les a conduits à déshonorer les dirigeants des moyens, celui-là même qui les a fait tomber aujourd’hui à cause des déboires de la rue. Ils se sont éloignés de la conscience du peuple… Quant à Rafik Hariri, il est un élit dans l’histoire.