SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 October 2022, Tuesday |

Salah Salam: Le Liban a désespérément besoin du Fonds et les ambassadeurs saoudien et français superviseront directement la distribution de l’aide.

L’ambassadeur saoudien au Liban, Walid Bukhari, a révélé hier que « l’accord sur le Fonds saoudo-Français » sera signé aujourd’hui pour soutenir le peuple libanais.
« L’accord comprend 35 projets au Liban liés aux secteurs de la santé, de l’éducation et de l’énergie », a déclaré Bukhari après un iftar en l’honneur des chefs spirituels libanais.
Le Fonds apportera son aide dans six secteurs consécutifs : la distribution d’une aide alimentaire d’urgence, le maintien de la sécurité alimentaire, en particulier dans le domaine de l’assurance du blé, l’assistance aux secteurs de la santé, de l’éducation, et l’assistance aux services officiels de sécurité.
Pour éclairer ce dossier, le rédacteur en chef du journal Al-Liwaa nous a rejoint par téléphone de division, le journaliste Salah Salam.
– Pourquoi lancer le Fonds en ce moment particulier et quelles seront ses implications pour la réalité économique libanaise ?
Qui supervisera officiellement le décaissement de ces fonds ? Quel est le rôle du Gouvernement libanais à cet égard?
D’autres pays contribueront-ils au soutien du Fonds?
– Nous avions précédemment indiqué lors de nos bulletins d’information qu’une personnalité saoudienne bien connue serait présente lors de la signature. Peut-elle être identifiée?