SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2022, Monday |

« Sawt Beirut International » révèle les scènes des enquêtes sur le nitrate d’ammonium à Baalbek

Soudain, du nitrate d’ammonium est apparu dans la région de Baalbek du Hezbollah.

Ce sont les mêmes nitrates, que l’on trouve dans l’entrepôt numéro 12 du port, et le pourcentage d’azote est le même que 34,7%.

La différence, cependant, est qu’il a été placé dans d’autres sacs après avoir été divisé en plusieurs parties.

Aucune marque étrangère n’apparaissait sur ces sacs, et il semblait qu’ils aient été conçus pour être vendus selon un schéma dont les détails sont encore inconnus.

Celui qui a trouvé des nitrates dans un entrepôt de la région de Baalbek est Saad Allah al-Solh, qui est sunnite.

Cela a coïncidé avec le marketing de personnalités proches du Hezbollah, pour faire le lien avec les groupes Takfiri.

Dans le même temps, la quantité de nitrates découverte était liée à Maroun Al-Sager, qui est à la Direction de l’information depuis dimanche, sous enquête.

Des informations proches de l’enquête révèlent qu’Al-Sager a confirmé, lors d’interrogatoires avec lui, qu’il vend des engrais sulh pour l’agriculture et qu’il n’importe pas de nitrate d’ammonium, dont l’importation était initialement interdite par l’armée depuis 1990.

Elle n’importe que du soufre d’ammonium et un autre type d’engrais, adaptés à l’agriculture, dont l’importation est autorisée et qui sont complètement différents du nitrate d’ammonium.

Les sources ont confirmé à Sawt Beirut International que le processus d’importation d’engrais, de toute nature pour l’agriculture, doit être approuvé et examiné par l’armée, après quoi l’importateur est autorisé à traverser le port.

L’enquête a révélé que Saad Allah Al-Solh, qui est le propriétaire de l’entrepôt, avait trouvé des nitrates à l’abri des regards, et que son fils avait été arrêté et avait admis que ces quantités avaient été achetées à un dénommé Ahmed Al-Zein.

Ce dernier est dans l’orbite du Hezbollah et est également à l’abri des regards au moment où je buvais des informations selon lesquelles Al-Zein avait obtenu des nitrates de Maroun Al-Saqr.

Notez qu’une série de raids a eu lieu dans les entrepôts d’Al-Saqr, et ce qui a été trouvé était du soufre d’ammonium pour l’agriculture.

La question est, qui est le parrain des nitrates, d’autant plus que la zone est sous contrôle du Hezbollah et que le lieu où les quantités ont été découvertes est à 28 km des frontières et des passages illégaux ?

Et la plus grande question : y a-t-il une tentative pour se débarrasser de ces quantités et gaspiller l’enquête avec le juge Tariq Al-Bitar et détourner l’attention de la partie capable d’entrer et de retirer les nitrates du port?

Les enquêtes se poursuivent, de nombreuses surprises, attendons.