SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

Seulement au Liban…Pas de courant électrique dans les hôpitaux.

Seulement au Liban, l’électricité est coupée pendant des heures dans les hôpitaux en raison du manque d’essence, seulement au Liban, le patient vit la douleur mélangée à l’humiliation et à l’oppression, ici à l’hôpital Hariri, le carburant n’est pas disponible, de sorte que l’administration a pris la décision d’arrêter la climatisation, sauf dans les services médicaux malgré la canicule, selon la déclaration du directeur de l’hôpital Rafic Hariri Dr. Firas Abiad au journaliste de « Sawt Beirut International » Ghida Jebaili« Nous souffrons d’un rationnement sévère jusqu’à 21 heures de 24 heures, nous obligeant à utiliser 6 générateurs à l’hôpital, nous avons consommé le stock qui nous suffisait habituellement en un mois et demi ,en quelques jours et en même temps nous avons eu le problème de trouver du carburant sur le marché, nous mettant en danger de pannes totales de courant, avec la mise en danger de la vie des gens qui en résulte. »

« Nous souffrons d’un rationnement sévère jusqu’à 21 heures de 24 heures, nous obligeant à utiliser 6 générateurs à l’hôpital, nous avons consommé le stock qui nous suffisait habituellement en un mois et demi ,en quelques jours et en même temps nous avons eu le problème de trouver du carburant sur le marché, nous mettant en danger de pannes totales de courant, avec la mise en danger de la vie des gens qui en résulte. »

«La première étape à prendre dans cette situation, comme l’a dit Abiad, est de rationaliser la consommation en suspendant le fonctionnement des climatiseurs dans les bureaux administratifs, bien qu’il soit difficile pour l’employé de travailler en situation sans adaptation, la deuxième mesure est d’arrêter toutes les opérations non urgentes. », a-t-il déclaré.

Chaque heure de travail pour les générateurs dans l’hôpital a besoin de 500 litres d’essence qui ne se trouve pas dans le marché et le cas échéant, l’hôpital a besoin de liquidités pour l’acheter alors que les patients ne peuvent pas couvrir ces différences.

Le chef du service de l’électricité et de la sécurité à l’hôpital Rafic Hariri Hassan Moaz a déclaré« L’électricité est pas coupée par la Compagnie libanaise d’électricité pendant 20 heures aujourd’hui », a-t-il déclaré.

L’armée libanaise a pu répondre à l’appel de l’hôpital et obtenir de l’essence de Total comme solution temporaire, en attendant les promesses du ministère de l’Énergie d’alléger ses heures de rationnement.