SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2022, Thursday |

Seuls les riches peuvent acheter des produits à base de volaille!

Il semble que les Libanais se soient habitués à manger des céréales et des glucides, au milieu de la hausse des prix de la viande rouge. Ce dernier étant presque absent de leurs tables, les familles se sont tournées vers le poulet au moins une fois par semaine, car son prix était encore acceptable par rapport au prix de la viande.

Mais récemment, cette alternative est même devenue inabordable pour quiconque, sauf pour les riches. Le prix d’un kilogramme de poulet dépassait 32 000 LBP, tandis que le prix d’un paquet d’œufs dépassait 65 000 livres, avec un léger écart de prix entre un magasin et un autre et entre un marchand et un autre. Cela dépend des prix de transport et du profit du commerçant.

L’Association de protection des consommateurs a estimé que la hausse des prix était injustifiée.

La viande était auparavant l’un des produits les moins chers qui constituaient 17% du panier alimentaire, mais après la grave détérioration de la monnaie, les citoyens sont privés de manger ces produits.

Toutefois, les autorités concernées n’ont pas encore pris de mesures pour contrôler le marché local au profit du consommateur.