SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 July 2022, Saturday |

Trois résultats dangereux des élections législatives

Les élections sont terminées. Des résultats précis et dangereux ont commencé à émerger. Le premier résultat concerne la présidence de la Chambre des représentants. Les forces politiques du Hezbollah veulent Nabih Berri comme président du Parlement. En revanche, les forces souveraines et de changement considèrent que l’expérience de Nabih Berri à la présidence de la Chambre des représentants il y a trente ans est suffisante et n’a pas été un grand succès. Existe-t-il un moyen de concilier les deux visions? Ou la présidence de Berri sera-t-elle cette fois entourée d’une opposition forte?

Le deuxième résultat se situe au niveau gouvernemental.Les forces de la « resistance » ont senti leur faiblesse au Parlement, alors elles ont commencé à exiger quotidiennement un gouvernement d’union nationale. Mais il est clair que les forces souverainnes et de changement ne veulent pas participer à un gouvernement à la fin du mandat de Michel Aoun. Dans ce cas, que se passera-t-il? Entrons-nous dans une crise du gouvernement ouvert?

Le troisième résultat est présidentiel. Force est de constater que le rapport de force actuel ne permet à aucun des partis de conduire un candidat précis à la présidence. Cela signifie-t-il que nous entrerons également dans un vide présidentiel qui ne peut se terminer qu’avec un règlement complet?

Pour toutes ces raisons, la situation n’est pas normale, et les choses prennent une tendance d’escalade… Le nouveau parlement sera-t-il l’étincelle qui donnera le coup de sifflet final de la crise libanaise?