SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 December 2022, Monday |

Un appel à libéraliser la loi sur la location non résidentielle

Le dilemme des anciennes lois sur les loyers est une question épineuse qui non seulement inquiète une grande partie des citoyens, mais a également une réflexion directe sur le mouvement économique, la collecte et le gaspillage de l’argent public. Aujourd’hui, il y a un appel à libéraliser la loi sur les loyers non résidentiels, afin d’éviter le déséquilibre et l’absence de droits contractuels.

Pour faire la lumière sur ce sujet, Patrick Rizkallah, président du Syndicat des propriétaires et des immeubles loués, s’est joint à nous

Certaines banques ont récemment cessé de recevoir l’ancienne édition de cent dollars, appelées la dénomination blanche des commerçants, alors elles ont, à leur tour, exigé des changeurs de monnaie de les remplacer par la dénomination bleue, et c’est là que la crise a commencé.

Suite à la déclaration de l’Association des Banques dans laquelle elle a confirmé sa poursuite à recevoir toutes les catégories des cent dollars sans exception sans aucun changement dans ses procédures, niant sa responsabilité pour ce qui se passe à cet égard, le Syndicat des changeurs de monnaie adressé à chaque entreprise ou citoyen, la banque refuse de recevoir ces catégories de sa part, à l’exception de ceux qui sont usés, déchirés ou tachés, de soumettre un rapport aux autorités concernées pour déterminer la personne réellement responsable.