SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

Un mois après l’annonce de la hausse officielle du taux du dollar

Le ministre des Finances du gouvernement intérimaire a fait exploser une bombe de gros calibre, le mois dernier, en annonçant une augmentation du prix officiel du dollar à 15000 L.L. d’ici la fin du mois d’octobre, ce qui a entraîné une vague d’enquêtes et de dénonciations, et des questions sur le pour et le contre de la décision.

Aujourd’hui, un mois après que cette décision a été prise, qu’est-ce qui a changé, et comment cela s’est-il traduit sur le terrain, notamment en ce qui concerne les prêts et comment les rembourser?

Les biens des personnes sont-ils confisqués par la banque si le prêt n’est pas remboursé?

Certes, le processus de remboursement des prêts bancaires constitue un obstacle vital pour un grand groupe de Libanais à la lumière du chaos qui se déroule à plusieurs niveaux.

Reste à dire que l’efficacité économique ne peut se concilier sans justice sociale, et la justice ne consiste pas à tronquer la vérité ou à occulter un diagnostic exhaustif des manifestations de la crise.

En fin de compte, un plan intégré doit être formulé, accepté et mis en œuvre par toutes les parties concernées, pour assurer l’égalité d’une part et la possibilité de mise en œuvre d’autre part, pour restaurer la confiance et tirer les leçons de ce qui a été détruit et reconstruire sur une base base plus solide.

Le citoyen libanais est le seul à en payer le prix, et la question se pose pour combien de temps ? Y a-t-il une fin à ce cauchemar?