SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 October 2022, Tuesday |

Un procès contre Owaidat…

Il y a un procès contre Owaidat et une saisie a été faite sur les propriétés de Khalil et Zuaiter

Un nouveau mouvement annoncé par les familles des victimes de l’explosion du port de Beyrouth.
Le parcours judiciaire de mille lieues a été suivi par les parents, avec la démarche de dire le droit des juges cette fois.

Les juges ont reçu des informations sur la présence de nitrate d’ammonium et la possibilité de son explosion et de la destruction de la capitale.

Ghassan Oweidat, le procureur général près la Cour de cassation, est un nom que les procureurs ont inclus dans l’actualité.
L’inclusion de son nom l’a fait s’abstenir d’enregistrer les nouvelles fournies par le peuple.

Le fait d’accuser le pouvoir judiciaire de négligence est toujours une marque brillante dans l’histoire des crimes du Liban.

Le chef du département de l’exécution au département judiciaire de Beyrouth, le juge Najah Itani, a annoncé qu’il avait saisi les biens des personnes accusées de négligence dans l’affaire de l’explosion du port de Beyrouth, les députés Ali Hassan Khalil et Ghazi Zuaiter.

Zuaiter et Khalil ont le choix entre deux, soit demander la levée de la saisie après avoir soumis des données qui convainquent le chef du service d’exécution.

Les plaignants sont optimistes quant aux personnes au pouvoir dans l’affaire du bombardement du port.
Ils promettent d’autres surprises sur le plan juridique.

Ils voient que la justice, même si elle est momentanément entravée par les ruses du régime,
Cela arrive inévitablement, même après un certain temps.