SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 10 August 2022, Wednesday |

Une école habitée par des fantomes au Liban

Nous avons inspecté les pièces et nous avons trouvé des traces d’enfants qui étaient assis ici croyant que l’innocence de leurs pensées et de leurs rêves est la règle, alors ils ont découvert que c’est une exception et que la règle dans la vie est constante, comme les larmes, comme le sang, la peur, l’injustice, comme la malédiction de la patrie, comme un éclat qui pénètre la beauté des choses.

Quant au théâtre, qui était une plate-forme pour exposer les créations de l’esprit artistique des êtres humains, il se transformait lui-même en une barricade dans laquelle la mitrailleuse pouvait faire taire les artères et étouffer cet esprit afin de préserver ce corps.

L’école est stratégique dans son emplacement, révélant à Beyrouth, elle est devenue un repère comme les châteaux des romains au Liban, à une différence près, César ici est une industrie locale, et Rome ici a été incendiée par le peuple tout entier.

Quant à l’empire, il était aux porteurs d’armes, autrefois.