SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 September 2022, Tuesday |

Une nouvelle hégémonie économique au Moyen-Orient?

Le Moyen-Orient ne fait plus partie des principales priorités de Washington. Les analystes et les dirigeants des pays ont averti que la Chine se présente comme une alternative aux États-Unis d’Amérique.

Sur le plan économique, Pékin a développé une stratégie au cours des deux dernières décennies, visant à établir des liens solides avec tous les principaux acteurs du Moyen-Orient. Grâce à une stratégie « gagnant-gagnant », la Chine approfondit ses liens avec les États du Golfe, l’Iran et Israël.

En termes d’énergie, le volume des importations chinoises de pétrole du Moyen-Orient a augmenté d’environ fois dix entre 1990 et 2009.
Commercialement, la Chine est devenue le partenaire commercial le plus important de onze pays du Moyen-Orient, grâce à l’implantation de ports et de groupes industriels en Égypte, au Sultanat d’Oman, en Arabie saoudite, aux Émirats arabes unis et à Djibouti.Ces installations sont situées le long de points vitaux reliant le Moyen-Orient au reste du monde. Le succès de l’initiative « la Ceinture et la Route », ou la soi-disant route de la soie, dépend du maintien de l’ouverture des artères commerciales.

Politiquement, le retrait des États-Unis d’Amérique d’Afghanistan, et la réduction du nombre de leurs forces en Irak, ouvre la voie à la Chine pour accroître son influence au Moyen-Orient.

La Chine deviendra-t-elle la puissance dominante au Moyen-Orient?